Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:20

La vie de la SNRH n'a pas été un long fleuve tranquille, il aurait donc été bizarre qu'il en aille autrement de sa liquidation.

Car, si c'est dans le grain qu'on voit marin, c'est aussi dans la liquidation qu'on juge ses prestataires.

Ainsi, malgré des garanties financières accordées en prépaiement sur les prestations attendues, on peut dire qu'on s'est quelque peu fait lâcher (et le mot est faible) par le prestataire de paie qui joue aux abonnés absents, promet des choses mais nous laisse telle ma soeur Anne à ne rien voir venir.

En conséquence de quoi il a fallu finir par admettre que, même si l'espoir fait vivre, il était temps de mettre des billes ailleurs.

Le match s'opère donc désormais entre Fécampois et Parisiens, les premiers, promus pour les paies de janvier, terriblement urgentes, les seconds, lâcheurs sans scrupules, maintenus pour les soldes de tout compte non achevés et tout aussi terriblement urgent.

Il est utile par ailleurs de savoir que les bulletins de salaire de janvier devront, une fois reçus, être validés par le Tribunal de commerce et les AGS avant de pouvoir être payé.

Tous les intervenants ont pleinement conscience qu'il faut arriver à avancer et obtenir des résultats au plus vite.

Harceler l'étude de la liquidatrice a pour info un effet plutôt négatif. Merci quand même à celui qui a eu la politesse de rappeler pour s'excuser de s'être un peu emporté.

Il va donc falloir donc encore faire preuve de patience, les salaires en tout état de cause ne pourront pas être honorés comme au temps des renflouements de KOTUG, à savoir le 5 du mois maxi.

Mieux vaut en tenir compte si vous avez des prélèvements en début de mois.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lorelei
commenter cet article

commentaires

Rotterdam 06/02/2011 22:29



Quelle santé !



Rotterdam 06/02/2011 09:44



Le "Lorelay" a été assisté a Rotterdam, par RT Adriaan et SD Seal, afin de garder sa position à la bouée 80. Excusez tu peux !



Lorelei 06/02/2011 15:43



Ca a du se faire en douceur, je ne m'en suis même pas rendue compte :)... En même temps, c'est le lorelay pas Lorelei et le petit Loreley lui est à Amsterdam!



Agl 05/02/2011 22:17



En l'occurence, je vois pas comment le représentant des salariés actuel pourrait avoir quelque conséquence de ce qu'il fait, ou ne fait pas, vu que des votes, y'en aura plus !



Lorelei 06/02/2011 15:50



Il peut etre destitué. On a bien destitué le précédent !.



Agl 05/02/2011 19:37



La censure n'est pas démocratique. Peut être le fait que je me moque de Maitre Pascual t'a choqué. Mais Maitre Pascual n'est ni plus ni moins une espèce de prestataire de service qui s'est
spécialisé dans les conflits, alors faut qu'elle assume. Est-ce bien compliqué de répondre aux questions des salariés ?


Tu fais du protectionisme sur un système qui a des failles.


Mais que connais tu de la démocratie ? Si tu veux pas qu'on s'exprime sur ton blog, ne met pas en place un blog où l'on peut participer. Fais un simple site web, mais ce sera bien moins
interressant, et tes visiteurs sont autant là pour nos remarques que pour ce que tu écris.



Lorelei 05/02/2011 21:08



La censure n'est peut-être pas démocratique mais déposer plainte contre une collègue en justice pour la faire taire, ce n'est pas top non plus. Comme je l'ai déjà dit, je ne souhaite simplement
pas que ce blog tourne à l'exutoire comme sur les forums sur le remorquage chez Marc Migraine. Tant que les commentaires sont à peu près argumentés, ça me va, quand c'est juste hitoire
de dire que le mec a pris un apéro de trop, franchement je ne vois pas l'intérêt. Je veux bien respecter la démocratie et le fait que chacun ait le droit de s'exprimer, mais il y a quand même des
limites. Citez des personnes, les prendre à partie et les critiquer très souvent gratuitement, je ne trouve pas cela correct. D'autant plus qu' il n'y a que ceux qui font rien qui ne
risquent pas d'être critiqués. La liquidatrice n'a pas a répondre aux salariés, c'est la raison pour laquelle un représentant des salariés est élu dans le cadre de la procédure. On n'est "que" 80
à la SNRH, que se passerait-il si une grosse boite de 500 salariés fermait et que chacun envoyait un mail pour savoir ce qui se passe et comment le dossier avance ? On est par ailleurs pas le
seul dossier dont elle a la charge, loin de là.Je vous renvoie à la leçon de morale reçue sur le DP : le représentant des salariés a été élu, il a donc la confiance de la majorité des
salariés, il nous représente. La sanction de l'élu, s'il ne fait pas son travail, c'est de ne pas être ré-élu.