Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 10:45

En attendant d'aller en cale sèche pour sa révision complète, le RT-Antonie s'amuse à Rotterdam. Les besoins en assistance étant toujours aussi soutenus chez nos amis hollandais, pas de temps mort.

Pavillon maltais au vent, et vas-y que je m'occupe du quelque peu rouillé Maersk Kimi.

Merci Daan pour la photo !

Antonie-a-Rott.png

Repost 0
Published by Lorelei - dans opérations
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 15:22

Par Catherine Forestier

Extrait d'un article paru dans Normandie Magazine nr 239 (oct-nov 2010)

 

"En France, il ne faut pas dire que les ports sont régulièrement paralysés par des ouvriers fort bien payés, qui travaillent assez peu et qui ont la sécurité de l’emploi.

Il ne faut pas dire que 500 portiqueurs au Havre peuvent faire capoter un projet comme le volet maritime du Grand Paris, projet approuvé par tous les élus de la région.

Il ne faut pas dire que Marseille ou Le Havre sont les victimes de l’acharnement d’une poignée de salariés privilégiés qui préfèrent la mort de leur port à un changement de leurs habitudes.

À chaque fois qu’un port est bloqué, c’est l’économie et le renom de la région entière qui sont mis à mal, ce sont des compagnies maritimes et des entreprises qui souffrent et c’est le petit peuple, celui qui travaille, par exemple, à l’entretien des bateaux, qui est empêché de gagner son SMIC. Ces gens qu’a décrits Florence Aubenas, c’est cela le peuple, le vrai peuple, ou ce qu’il en reste. Pas ces nantis qui font leur footing derrière des banderoles. Mais il ne faut pas le dire.
[...]
Et la presse en est là, à inviter complaisamment à plastronner devant les micros tout ce qui porte drapeaux et pancartes. Touche pas à mon syndicat. Même Plantu se heurte à la censure de ses confrères journalistes et dénonce leur paralysie devant le syndicat du Livre.

Nous nous croyons libres d’agir et de parler, sans voir que la censure, même si elle ne ressemble plus à celle du passé, est toujours là. Ce qui a changé, c’est que ce ne sont plus les gouvernements qui nous l’infligent, c’est nous-mêmes qui la pratiquons ou qui la laissons pratiquer.

Ce n’est pas vraiment un progrès. Mais il ne faut pas le dire."

Repost 0
Published by Lorelei - dans Divers
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 22:24

Un petit nouveau à la SORMAR  : le RMT Penfret qui devient le plus puissant remorqueur de Rouen 

 

Le 3 novembre, le port de Rouen était en fête. Outre de bons résultats coté trafic, 2 évènements ont été célébrés : escale inaugurale pour Grimaldi avec l'Eurocargo Africa et baptême d'un nouveau remorqueur à la SORMAR (après ceux de 2008 et 2009).

Ainsi, Claude et Loïc Thomas, respectivement président de groupe et D.G.de Thomas Services Maritimes, ont présenté à leurs invités le RMT Penfret. Avec ses 70t de puissance de traction, c’est le plus puissant remorqueur opérant sur la Seine. La Sormar renouvelle sa flotte et se prépare à assister les gros navires en toute sécurité (équipé en lutte anti-incendie) à l’horizon 2012/2014.

La SORMAR a par ailleurs annoncé lors du baptème du RMT Penfret auquel la SNRH était convié, que 2 autres nouveaux remorqueurs entreraient en service à Rouen entre 2012 et 2017.

Après leur avoir prêté main forte pour quelques assistances sur les dernières années, va t'on à notre tour pouvoir profiter dans le futur au Havre des gros remorqueurs de la SORMAR en cas de besoin ?

 

RMT-Penfret-Bapteme-Nov-2010.JPG

Repost 0
Published by Lorelei
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 23:44

Tel serait selon le dernier article du Marin (dossier spécial Le Havre en milieu de journal) l'adjectif de choix pour qualifier la concurrence dans le remorquage portuaire au Havre.

Le terme de suicidaire est d'autant plus caustique que les 2 sociétés font justement tout pour essayer de survivre à un cadre règlementaire délirant, qui lui aura tout fait par contre pour les "suicider".

Je ne vois pas trop là dedans où est la victoire des syndicats. Avoir délibérement oublié d' inviter à leur table un nouvel entrant sur le secteur avant de faire étendre leur accord APERMA, voila qui était une drôle de façon de procéder.

Mais ils en payent finalement eux aussi à leur façon le prix puisqu'ils se retrouvent avec 2 sociétés dans le rouge, des emplois menacés, des sociétés non rentables et une organisation du travail figée qui fait dangeureusement perdre ce qu'il reste de  "marin" dans la profession.

Enfin, s'ils sont contents du résultat, soit.

Dans ce contexte, la concurrence est évidement difficile à mettre en place, l'absence de trafic n'arrangeant pas les choses. L'état va devoir réagir ou alors il risque de se réveiller rapidement avec une terrible gueule de bois et un service de remorquage au Havre ...sérieusement en berne.

 

L'article nous en apprend en outre une bien bonne : notre délégué CFDT ne souhaiterait plus occuper le devant de la scène. Tiens ?? C'est vrai que sa position entre BOluda et SNRH doit commencer à devenir very tricky. Et puis si la SNRH se casse, il va quand meme falloir qu'il s'explique devant pas mal de monde. Ah oui c'est vrai j'oubliais : ils ne partiront jamais !

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 23:05

Le pavillon maltais a remplacé hier le pavillon tricolore sur le mat de l'Antonie et "Valletta" est venu recouvrir les marques "Le Havre".

Décidément ces points d'amarrage ne sont pas de bonne augure. Après le RT Pioneer, voici que son remplaçant le RT ANTONIE finit aussi pas se faire la malle. Avec un loyer en moins, des économies pour la SNRH à la cléf , mais pas tout de suite, les coûts de "survey", même partiels, restant lourds...

Tiens, là, aucun marin n'a protesté alors qu'un de nos outils de travail s'en va...un ramasse beefteck de moins alors qu'il n'y a pas si longtemps on parlait de pavilloner un 7ème, un chouette RT-80. Ah mais oui, c'est pas un acqui social alors pff...

Bah, ce n'est qu'une mauvaise passe. On en a connu d'autres depuis 5 ans : haut les coeurs! 

De toute façon ce RT ANTONIE il bouffait trop de DML :)!

  flag-maltais.JPG Bouee-Valletta.JPG

Repost 0
Published by Lorelei - dans opérations
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 22:22

Voila peu ou prou le choix qu'avait hier à faire notre direction : choisir le moindre mal.

Et une fois n'est pas coutume il a fallu sauver ce qui peut l'être encore, à savoir le chiffre d'affaires, déjà dangereusement tari, et qui pourtant  est la seule chose qui nous paye nos salaires, à TOUS.

Contre le nouveau chantage à la grève à la veille d'une journée très chargée avec la reprise du travail sur le terminal de la CIM, le choix a été vite fait : les pertes très conséquentes de la précédente grève ne laissaient aucune marge de manoeuvre.

De plus, pour la crédibilité de la SNRH dans l'enceinte portuaire, après une réunion carrée et prometteuse organisée la veille au port (dommage par contre que les infos ne soient pas arrivées aux principaux intéressés de quart ce matin à la vigie!), il FALLAIT assurer cette journée de reprise du trafic et donc céder à la pression syndicale.

Tout cela ne préfigure rien d'une construction de l'avenir comme certains essayent de le faire passer : c'était juste choisir en peste et choléra.

Tant mieux pour les navigants, tant pis pour les économies, elles ne passeront pas par là, la tentative s'est même soldée par une aggravation des pertes en 1 seule journée de grève. Au moins le juge verra que la direction aura essayé (et vu les pertes issues de la grève, il comprendra qu'on n'a pas insisté !)

Grâce à la CFDT, voici enfin la SNRH dépucelée et cela va peut-être ironiquement la rendre plus "havraise" et "portuaire", nous rendre "normaux" aux yeux du reste des intervenants du secteur, comme un bizutage enfin réussi : "dieu soit loué, eux aussi ils font grève !!

Trève de plaisanterie, ne nous leurrons pas, sous le gratin du "tous unis", le malaise est là (seuls 2 marins dont le DS CFDT voulaient maintenir les grèves intempestives) et j'espère donc un sursaut de mes collègues pour réfléchir VRAIMENT à la construction d'un avenir, pour tous, et un arrêt de ces actions de court terme qui ne solutionnent pas les problèmes sur le fond mais aggravent la situation de l'entreprise.

Les nouvelles élections professionnelles qui vont avoir lieu mi décembre seront -espérons- une étape vers une nouvelle voie, même si ça a l'air mal engagé !. Pour commencer les festivités, convocation des syndicats le 5/11 pour l'élaboration d'un protocole électoral. Miam, de beaux jours en perspective avant les fêtes de fin d'année.

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 22:21

Dans sa lettre à M. Estrosi, non content de comparer le cas de Molex à celui de la SNRH, le DS CFDT croit aussi dévoiler de grosses injustices dans les paies. Décidement, il trouve tout le monde trop payé ce délégué ! Il est vrai que dénoncer le salaire des patrons, ça fait toujours son effet pour dégouter les troupes, technique classique.

Cependant, à y regarder de plus près, et avec des données complètes en main, M. Estrosi devrait en toute logique expliquer à notre délégué CFDT que le président n'est pas si payé que ça au regard des faits suivants :

Le salaire annoncé pour le président n'est que 3 fois le salaire annuel du délégué en question. Les statistiques de 2009, en France, dans le privé, montre qu'en moyenne, le traitement annuel d'un dirigeant est 7 fois le salaire médian de la société. En établissant un calcul rapide du salaire médiant de la SNRH, le président toucherait donc un peu moins de 4 fois ce salaire, ce qui est très largement en deça de la moyenne nationale.

De plus, le délégué en question est d'autant plus mal placé que c'est un des salariés de la société qui doit comptabiliser le moins d'heures de travail effectif dans la société alors que le président, c'est le moins que l'on puisse dire, a travaillé non stop depuis bientot 5 ans pour maintenir la SNRH debout et je ne pense qu'il ait eu son repos circadien d' assuré ou ses 35h hebdo de garantis.

A comparer les situations, je me demande donc si celle du délégué en question n'est pas plus enviable que celle du président et qu'en proportion de la charge de travail fourni, le président ne se fait pas plutôt avoir par rapport à certains de ses employés.

Le but de cet article n'est pas de défendre la rémunération des dirigeants, trop souvent abusive et disproportionnée mais de replacer les faits dans leur contexte. Balancer des chiffres sans élément de comparaison ou d'information, cela équivaut à de la désinformation avec toute les conséquences que cela peut avoir.

Remettre les choses dans leur contexte change considérablement la donne, non ?

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 19:18

Une session extraordinaire du CE a eu lieu ce jour, suite sans doute à la procédure d'alerte lancée par les commissaires aux comptes.

Afin de faire un effort envers les populations les plus impactées par la mesure d'arrêt de la prise en charge des frais de logement, la direction a proposé de maintenir à sa charge la location de l'appartement dédié aux matelots mais cette proposition se serait soldée par un rejet des navigants au motif avancé que les marins restaient solidaires dans la tempête et refuseraient en conséquence la proposition faite.

La menace de grève est donc plus que jamais d'actualité.

Je considérai pour ma part qu'il était bien de conserver l'appartement, ce n'était pas un coût très lourd pour l'entreprise au regard du service que cela rendait au personnel d'exécution, le plus impacté par la mesure du fait d'un niveau de salaire bien inférieur aux officiers.

Mais encore un coup d'épée dans l'eau qui risque de coûter pour le coup cher ....à tout le monde.

Il est clair que les syndicats sans doute persuadés que cette proposition était tombée grâce à l'impact catastrophique de la grève vont continuer d'appuyer là où ça fait mal, le cocotier allant bien finir par livrer d'autres cadeaux.

En attendant, retenons comme info capitale du jour que notre DS CFDT se vantant de mieux maitriser les chiffres que notre propre controleur financier, tous les espoirs restent donc permis.

 

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 21:26

Bon ça se précise coté information reçue de l'APERMA (franche rigolade au passage ce jour sur une consanguinité décomplexée : un gros logo Boluda à coté de la signature APERMA en pied de mail, ça en dit long !) et les péchous et autres plaisanciers peuvent aller renfiler leur ciré et leurs Jalatte : ces navigations ne sont définitivement pas prise en compte dans le calcul de l'ancienneté car selon l'adage, on ne mélange pas torchons et serviettes

Bref, fallait être marin au commerce les gars!!.

Pas de bol donc pour une large partie du personnel SNRH, surtout que chez KOTUG la politique d'ancienneté (source Port Captain) c'est  0,5% d'augmentation de salaire après 3 ans d'ancienneté chez eux (d'où qu'on vienne). Merde, plus intéressant pour beaucoup que les incontournables accords APERMA.

Ah ces hollandais, quels salauds d'esclavagistes !

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 12:45

Et bing, ce matin, le trafic reprenant cahin- caha en ces temps agités, la période a été jugée propice pour rebloquer les activités et faire perdre quelques navires à leur employeur donc, sans préavis, une grève "surprise" à vu le jour en milieu en matinée, 7 marins y participant pour l'heure, 7 salariés devant débrayer de même cette nuit (le conflit étant toujours autour des frais de logement/trajets locaux).

Il est vrai que depuis hier les tracts CFDT tombaient comme des petits pains, avec note d'humour à la clef, l'un des tracts s'intitulant "Construisons l'avenir".

Pour l'heure ce mouvement a réussi en guise de construction d'avenir à nous faire perdre le ZIM Rio Grande , l'APL Austria, le OOCL Antwerp et le Xin Shanghai, en attendant la suite.

La construction sans C.A. et aggravation du trou dans la caisse, j'ai hâte de voir ce que ça va donner. Je n'aurai pas la chance de voir l'avancement des travaux sur le blog de notre délégué CFDT, j'ai du y laisser trop de commentaires indisposants et ai donc été bannie. Encore une belle démonstration de sa tolérance à la controverse en matière de dialogue social.

 

Repost 0
Published by Lorelei - dans Autopsie
commenter cet article