Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 17:13

On ne sait guère si on doit pousser un OUF de soulagement : la fermeture de la SNRH n'est pas pour tout de suite mais reste plus que jamais d'actualité.

La tentative de sauvetage passe par un plan d'économies qui va de la renégociation du loyers des coques, allègement probable de la flotte (dans la limite de l'agrément donc modérée) et un gros point noir pour les équipages : la fin de la prise en charge par l'armement des frais de logement+taxi.

Ceci est la conséquence, quelque part  logique de l'abérration qui a consisté à interdire à un marin de prendre ses repos à bord...forçant la prise de repos à terre (vu qu'en l'air on ne fait pas encore) avec les frais que cela engendre.

L'entreprise n'a pas pour OBLIGATION -règlementairement parlant - de payer le logement à ses marins donc c'est une piste d'économie possible, pas prise de gaité de coeur, mais que la société se doit d'explorer pour ne pas se le faire reprocher plus tard.

D'ailleurs, il faut noter que si le code prévoit que l'armateur fournisse ou indemnise la nourriture au marin embarqué (logique), il ne dit rien du logement, et pour cause, il est tacitement entendu que le marin vit à bord (qu'il y travaille et s'y repose). Donc interdire le repos à bord est complètement déviant par rapport à la législation et au statut du marin. 

Enfin, on s'éloigne de notre sujet.

La direction de la SNRH pense ne pas avoir aujourd'hui terminé d'explorer toutes les solutions pour le sauvetage de l'entreprise. Avec Alain Bourgeois parti en plus en croisade contre l'administration qui a validé le 12h/12h, qui sait les conséquences que cela va avoir.

Il ne reste qu'à patienter encore un peu. Après bientôt 5 ans, on est plus à quelques semaines près....

Partager cet article

Repost 0
Published by Lorelei
commenter cet article

commentaires

pascal 13/10/2010 15:21



Chère Loreleï, laissez donc ce lâche cracher son venin de manière anonyme, sa démarche démontre qui il est.


Je n’ai pas de respect  à l'égard des pleutres. A ABOUKIR ce type se serait appelé Decrès et à
Trafalgar, il eût été nommé Villeneuve.


Le monde des marins est beau Loreleï, je peux en témoigner et vous savez à quel point je m'évertue à vous le faire découvrir et vous le faire
aimer ;)


Cependant ici comme ailleurs il existe des individus que l'on préfèrerait ne jamais avoir ni vu ni connu... Let it be!!!, mais je sais que
vous ne tombez jamais dans les amalgames et c'est bien ainsi.


Bien amicalement vôtre


 



ancien marin 05/10/2010 09:49


Bravo Monsieur Bourgois, heureusement qu’il y a des gens aussi déterminés que vous pour protéger les droits des marins. Je suis aujourd’hui en retraite et le comportement de tous ces néo-patrons
m’écœure. Nul doute que la réponse signée sans commentaire est celle de l’auteur de ce blog, une administrative qui n’a visiblement rien compris au monde des marins, auquel elle n’appartiendra
jamais. Il manque encore la réponse fielleuse du dénommé Pascal pour boucler les commentaires. Celui-là il a dû prendre des cours de diplomatie avec un pitbull. Bon courage à vous, vous avez toute
mon estime.


Lorelei 05/10/2010 13:38



Mais vous aussi monsieur vous écrivez sous pseudo anonyme donc les remarques d'Alain sont valables pour vous également !!. Pour votre information, je ne suis pas l'auteur du "sans commentaire".
Je signe toutes mes interventions sous le pseudo Lorelei et personne n'ignore qui se cache derrière. Vous accusez et jugez sans savoir et flattez -je prefère le penser- sans connaitre
non plus. Non, je ne ferai sans doute jamais partie du 'monde des marins', et franchement, de ce que j'en vois de ma fenetre, ca ne donne pas vraiment envie d'entrer dans 'la famille'.
L'image de la profession au portuaire n'est pas reluisante et pas forcément par la faute de ceux que vous croyez. De toute façon je n'aime pas mettre les gens dans des cases, encore
moins d'y être mise.


La diplomatie, la négociation, ça se fait à 2 (ou plus). Et souvent on récolte ce qu'on a semé et le fait est que je sais qui a montré -assez peu subtilement- les crocs
en premier.


 



Bourgeois 05/10/2010 06:12



Bonjour Monsieur,


Vous ecrivez sous un pseudo. Voilà qui en dit déjà long sur votre personnalité, peut être n'ose t elle pas porter du tout de costume. Plus sérieusement, je vous recommande d'aller sur le site de
la CFDT. Vous y verrez que le Syndicat Maritime Normandie CFDT à son autonomie propre. Si vous étiez au congrés de Tours vous vous en seriez aperçu.


Si il faut allumer des incendies pour l'intérêt collectif, nous allumerons des incendies, si il faut convaincre pour l'intérête collectif nous le ferons, et enfin si il faut essuyer les insultes
et les menaces pour celà, nous le ferons aussi. Ce n'est pas un d'un costume dont nous sommes dotés , mais d'une carapace.


Dans la vie il y a les spectateurs (toujours pessimistes et râleurs) et les acteurs . A vous de voir ou vous vous classer. Mais rassurez vous on peut tous changer et à n'iomporte quel moment.


 



Lorelei 05/10/2010 13:55



Alain, ton message est assez drole car totalement semblable à celui que je pourrais tenir (insultes, menaces, carapace, on connait aussi!). 


La CFDT section maritime Normandie mene surement sa propre barque. Cependant je ne suis pas sure qu'une grande cohésion et unanimité y fasse foi. Les gens doivent d'ailleurs changer d'avis
puisque un de ces responsable nous avait -aimablement je le souligne- rendu visite début décembre 2005 alors que Pascal et moi en étions encore à installer les locaux pour on va dire "venir
prendre la température". Nous avions brièvement présenté l'organisation de la SNRH, expliquant souhaité être un équilibre social entre le dumping et la tour d'Ivoire Aperma. Et ce responsable
CFDT avait acquiessé, considérant qu'il y avait un juste milieu possible entre trop et pas assez. Biensur, il reniera sans doute sa position de l'époque.


Si ce responsable et consorts avaient intelligemment géré le dossier, j'accepterai aujourd'hui d'entendre dire que la CFDT oeuvre pour l'intérêt collectif. Selon moi, ils ne peuvent plus le dire
aujourd'hui. C'est bien dommage.


Il y a en effet les spectateurs et les acteurs mais je trouve les acteurs plus râleurs que les spectateurs.



sans commentaires 04/10/2010 23:30



Monsieur Bourgeois, je crois qu'il serait plus temps pour vous, et pour vos semblables, c'est à dire les délégués et les représentants de votre organisation, de vous occuper des quelques
casseroles que vous trainez, elles commencent à faire beaucoup de bruit.
Votre organisation, applique de plus en plus la méthode de la prise en otage, soit en ne se déplaçant pas pour signer des accords, soit en faisant scission avec les autres organisations
syndicales, empechant ainsi toute négociation.


Alors, à titiller certains sur leurs fautes d'ortographe, et à dénoncer ce que vous meme pratiquez, ne vous étonnez pas d'allumer des incendies que vous n'etes oas en mesure d'éteindre. Il faut
parfois savoir accepter que le costume que l'on porte est un peu troplarge pour les épaules que l'on a.



Bourgeois 04/10/2010 19:17



Comme vous l'aurez remarqué : Passoire est un nom féminin.Comment êtes vous informée que la CFDT entreprend quoique ce soit à l'encontre du 12/12. Je croyais pourtant que ce CE était sous la
marque de la confidentialité.



Lorelei 05/10/2010 13:24



...et macho, comme torero et syndicat des noms masculins. Remarque subtile donc. Je sais que vous avez entrepris une action contre le 12/12 car la SNRH a reçu copie de l'ordonnance du
TA du Rouen qui a vous débouté en date du 1/10/10. Oui certaines nouvelles vont vite et pas uniquement quand cela vous arrange...