Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:08

Cette semaine débute les entretiens individuels des salariés protégés par l'inspection du travail. L'heure attendue par certains de régler quelques comptes mais ils n'auront vraissemblablement comme seule explication en retour : "je n'ai fait que mon travail". Oui avec les conséquences qu'on connait tous, on ne le sait déjà que trop !

Ce round d'interviews est surtout l'aubaine idéale pour l'ITM pour exiger copies de certains documents confidentiels (PV de CE et surtout contrats d'affrètement des coques) afin officiellement de "contrôler" le bien fondé du licenciement économique. Après une perte d'outil de travail, il était difficile d'imaginer un autre scénario mais soit.

Il se trouve que par une toute curieuse coincidence ces documents sont exactement les mêmes que ceux réclamés en vain depuis un certain temps par le DS CFDT.

De là à ce qu'on nous prenne une fois de plus pour des cons, il n'y a qu'un pas...

On trouve par ailleurs curieux (avocat compris), à ce stade de la procédure, qu'une vérification soit à faire par l'ITM sur un licenciement alors qu'une décision de liquidation judiciaire a été dores et déjà prononcée par le juge commissaire du Tribunal de Commerce. Que cherche-t'on donc ainsi ? à remettre en cause cette décision ? à se faire plaisir ?

Que cette enquête soit menée au cours de la procédure de sauvegarde, cela aurait pu être logique mais à ce stade ??

Personnellement cela me donne l'impression qu'on cherche à trouver la faille (et à ce jeu là certains sont forts) pour faire raquer KOTUG de l'ensemble de la procédure, PSE etc.

Genre : on vous a eu et foutu dehors mais en plus il faut maintenant payer pour le billet de sortie car 20 millions d'euros de perte dans notre si merveilleux port, c'est un peu light.

Enfin la suite, normalement, rapidement.

Et c'est à espérer pour ce groupe de salariés car le délai des AGS court pendant ce temps et ils vont bientot finir par ne plus être couverts financièrement, ce qui va vite faire grincer quelques dents.

Bref, pot de terre contre pot de fer is back !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lorelei
commenter cet article

commentaires

looping 06/02/2011 21:24



Dès qu'il s'agit de l'inspection du travail, le taux d'intervention se réduit à la portion congrue.


Attention danger ????