Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 10:40

Le dépot des candidatures pour le 1er tour des élections pros (donc réservé aux syndicats) a fait le plein de candidats.

La CDFT et le SIPR ont tous deux présenter des candidats aux fonctions de délégué du personnel Titulaire et suppléant "Officiers" ainsi que "personnel d'exécution".

 

Des nouvelles têtes en liste mais de belles futures prises de têtes en perspective aussi. Enfin restons optimiste, et gardons confiance dans l'électorat. La procédure en cours va peut être donner à réfléchir.

Résultats des courses le 9 décembre 2010.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lorelei - dans Events !
commenter cet article

commentaires

looping 14/12/2010 13:35



A Connan,


Avec tes messages que cherches tu à démontrer ?


Que les types ne se bougent le cul que lorsqu'ils sont financièrement impliqués ?


Que tant qu'ils ne le sont pas, il est acceptable qu'ils ne travaille guère et au surcroît qu'ils participent au naufrage de leur boîte ?


Sais-tu le prix d'un tug neuf ? 8 à 9 ME


Pour Le Havre il t'en faut mini 5 unités, soit un investissement de: 50 ME au bas mot.


La SNRH emploie 75 à 80 salariés suivant les infos: si tous rejoignent ton monde idéale et égalitaire, il doivent apporter 0.7 ME chacun, au bas mot et si tous rejoignent la troupe d'heureux
idéalistes dont tu rêves.


Après on fait quoi ?



Lorelei 15/12/2010 10:17



Et ça c'est sans compter l'achat de Toyota Prius (comme les pilotes) pour transporter les équipages aux relèves :).


Mais l'avantage par contre au remorquage, c'est qu'il n'y a pas de limite d'age pour ramener sa thune et intégrer l'équipe du monde idéal, égalitaire et développement durable. Les plus de 45 ans
devraient quand même bien réfléchir car il leur faudra quand même quelques années pour amortir une mise de départ de 0,7 M€. 70 piges et toujours capitaine de remorqueur, quel progrès
social, vive le régime spécial du marin et la retraite avant tout le monde :)



connan 07/12/2010 00:31



le montant de la part à acheter dépend bien sur du genre d'activité voulue et de l'investissement à réaliser. mais par exemple la poissonnerie du finistère en scop à eu dès le début comme
coopérateurs, les gens qui travaillaient le poisson et ceux qui faisaient l'emballage. je suis sure que ces gens-là n'avaient pas de gros moyens. mais ils ont bien compris l'enjeu et
maintenant  leur boite est viable.


pour les décisions collectives, quant l'outil de travail t'appartient , peut-ètre les gens sont-ils plus dans le conscensus non ?


le copain qui est couvreur dans une scop sur morlaix semble dire la mème chose. cette scop existe quand mème depuis la fin du 19e ! 



connan 04/12/2010 23:26



oui bien sur , chaque coopérateur détient une partie du capital de la coopérative ouvrière. il y a des scop ou tout le monde n'est pas coopérateur, et ça je suis contre. il y a en effet de
simples salariés qui n'ont rien à dire ! l'esprit scop est que chacun doit faire partie d'un collectif de décisions , de travail , de partage. au 19e siècle les libertaires pratiquaient déja ce
système de travail.


en ce moment sur les écrans vous pouvez voir le film "entre nos mains" , il relate la reprise d'une boite en faillite par les ouvrères du textile.


 



Lorelei 06/12/2010 10:20



Tout cela part d'un bon sentiment et quand ça fonctionne, je trouve que c'est en effet un système idéal. Cela dit, il y a un autre danger : la prise de décision collégiale est souvent difficile
et dans les faits peu de décisions sont prises par faute d'accord ou alors des décisions moindres sont choisies car il faut composer avec la volonté de chacun. De plus, puisqu'il faut que les
salariés deviennent finalement actionnaires de leur propre société, ça laisse au bord de la route ceux qui n'ont pas les moyens de se payer l'investissement. Ce n'est donc pas très socialement
juste : les marins d'exécution, sauf à avoir une fortune personnelle, sont moins bien lotis d'entrée que les officiers.


Dans sa construction, une scop n'est donc pas ce qu'il y a de plus égalitariste : c'est encore une histoire de fric qui fait que tu as la chance ou non de pouvoir te payer le ticket d'entrée.



AGL 04/12/2010 18:16



Disons qu'en Scop, il ne faudrait pas que les remorques soient facturées directement par Kotug au client, et que Kotug reverse ce qu'il veut ...


Il ne faudrait pas non plus que les loyers des remorqueurs varient d'une année sur l'autre ...


Il ne faudrait pas que Kotug prenne sa marge sur les remorques,


Il ne faudrait pas ... Kotug !



Lorelei 04/12/2010 19:21



Ce n'est déjà pas le cas pour aucune des "infos" que vous balancez :


SNRH facture ses clients en direct et Kotug ne prend aucune marge ! J'en sais quelque chose : je m'en occupe! Les loyers des coques varient très peu (en tout cas dans des
limites plus que raisonnables et en conformité avec ce qui se pratique sur le marché). Il faudrait que la scop en question négocie des charter hires sur du long terme. Si elle n'a rien de concret
à mettre en face et aucune garantie à donner, personne ne lui fera ce cadeau. Une scop par essence se ferait de toute façon sans KOTUG (ou Boluda) ou alors je n'ai pas compris ce qu'est une scop
!! La scop devant acheter ou louer son outil de travail (les remorqueurs en l'occurence), va falloir surtout banquer pour en faire partie !!


 



connan 03/12/2010 19:17



salut , ma remarque ne vous visaient pas spécialement , c'était seulement pour rappeller les invectives qui animent souvent ce blog et qui ne mène à rien. comme disait quelqu'un : "je ne suis pas
d'accord avec vous, mais je ferai tout pour que vous puissiez vous exprimer !".


kenavo.



Lorelei 03/12/2010 19:44



Les investives sont souvent dirigiées vers les secrétaires leche-cul, les patrons et les non syndiqués. Toi, en tant qu'ex Délégué Marin exécution CDFT, tu ne crainds rien du tout, rassure toi !


Alors c'est la Sibérie à Plufur ? Tu pédales sur ton vélo pour alimenter ton PC ? bah c'est ça quand on refuse l'électricité nucléaire !:) Ciao 



AGL 02/12/2010 19:59



Une scop c'est bien, mais il faut maitriser toute la chaine.


Ici, les loyers des remorqueurs ne sont pas maitrisés, les facturations des remorques non plus, alors passer la SNRH en SCOP non merci.


Et puis, quand on voit les pertes, on n'a pas envie de mettre des billes là dedans.


par contre, un fond d'investissement qui me permettrait de prendre des parts dans un remorqueur, çà, oui, je fonce. Mais il faut s'adresser où pour trouver ce genre de fonds ?



Lorelei 03/12/2010 14:10



En quoi les loyers ne sont pas maitrisés ? en quoi la facturation des remorques non plus ? Une scop n'est-elle pas capable d'acheter et de négocier des contrats ou des partenariats ?



connan 01/12/2010 15:32



salut , pour rebondir sur vos commentaires, je ne peux pas affirmer qu'une coopérative ouvrière fonctionnerait dans le remorquage , mais cela fonctionne déjà dans d'autre corps de métiers par
chez moi : batiment , mareyage , transport. le plus souvent ce sont des cessations d'activités pour retraite de l'employeur. mais il y a aussi quelques cas de liquidation judiciaire, comme cette
poissonnerie de gros et détail sur carantec (qui emploit quand mème une vingtaine de personnes).


évidemment tout est partagé: l'effort de travail, les pertes et bénéfices. je sais que dans le société individualiste dans laquelle nous vivons (et que le pouvoir veut que nous vivions...) toutes
personnes ne pourraient y travailler, mais les exemples montrent que cela peut concrètement marcher !


un autre monde est-il possible ? je le crois. en tout cas merci d'avoir répondu sans s'insulter et peut-ètre à bientot !


jacques.


 



Lorelei 03/12/2010 14:31



Pourquoi veux-tu qu'on t'insulte ? Bizarre ta remarque. A croire que tu confonds avec d'autres personnes, expertes du genre, celles là même pourtant dont tu es -ou en tout cas a été- proche.


Au remorquage, il y a je pense clairement trop d'incertitudes règlementaires en vigueur à l'heure actuelle pour qu'une scop soit envisageable. Le côté positif serait indéniablement la motivation
des gens. Car s'ils étaient leur propre patron je vois bien les marins arrêter illico de compter leurs heures de travail effectif, de repos-pause ou de dodo et prêts à sauter de gauche
à droite en tout point du port. Adieu épanchements lacrymaux sur les repos circadien, ou preches sur la sécurité, la "fraiche" ouvrirait tous les appétits et tous les excès. Plus
excitant il est vrai que passer des remorques non stop ou rester amarrés 10heures le long du quai avec la même paie à la fin du mois...


Ta scop ne dépend pas que de facteurs économiques mais dépend aussi de la vénalité de l'espèce humaine. En ce moment, cette dernière est plus que jamais à l'oeuvre et ce sont de
supposés anticapitalistes qui nous l'étalent au grand jour : ils se plaisent à tirer sur l'ambulance. Nos méchants actionnaires investisseurs qui ont investi 19 millions d'euros pour une boite
toujours déficitaire l'auraient donc mérité.


C'est clair qu'il va falloir développer les scops puisque plus personne ne compte faire confiance aux investisseurs imbéciles, tu sais ceux là même qui renflouent tous les mois le
compte des sociétés pour garantir le règlement des paies.



pascal 01/12/2010 09:42



Salut Jacques,


Quand tu évoques le partage dans le monde du travail, peux-tu préciser:


Tu partages quoi ?


Le pognon ou le travail ?


Comme dans ton paradis ? un qui trime et dix qui regardent et après on divise la thune par 11 ?


Oui pour une scop, oui pour le partage du boulot et du pognon équitablement, mais trimer pour partager avec des feignasses, ne serait-ce qu'une seule feignasse parmi 74 bosseurs, non, plutôt
crever.


 



Lorelei 01/12/2010 11:21



Faut quand même pour le coup dire chapeau aux pilotes chez qui ça semble fonctionner.


Mais le nom de leur pseudo scop ne commence pas non plus par CON comme dans CONRH. Ceci explique sans doute cela :)



connan 01/12/2010 00:17



salut laure , alors c'est pour quand la c.o.n.r.h : la coopérative ouvrière nouvelle de remorquage du havre ? comme ça plus besoin ni des patrons , ni des syndicats ! super non ? t'en penses quoi
de l'esprit s.c.o.p , n'est ce pas proche de l'idéal à l'heure ou on parle de partage dans le monde du travail ?


kenavo
!                                                                          
jacques



Lorelei 01/12/2010 10:52



Salut Jacques,


Sympa ta scop sauf qu'arriver à ce que quelques 75 larrons s'entendent pour bosser ensemble, ça me parait une sacrée utopie. Il y en a toujours un qui souhaitera dicter sa loi aux autres, bref un
qui jouera aux patrons sans en avoir le nom. Les syndicats ne me dérangeraient pas tant qu'ils feraient un boulot utile et constructif. Mais si ta scop pouvait arrêter les abus liés au
statut de "Délégué", alors oui, elle présenterait quand même un sacré intérêt. Car là on vit le pot de terre contre le pot de fer, et on n'a le droit que de fermer nos gueules. Et
le pot de fer dans l'affaire, ce n'est pas ton cher patronnat, crois moi !!


Boujou !



poséidon 25/11/2010 10:36



Pourquoi penses-tu déjà à des prises de tetes.Je pense que du sang neuf peut apporter beaucoup dans cette ambiance plus que tendue.Et n'oublie pas que dans une démocratie il faut toujours un
contre pouvoir sans pour autant vouloir casser du patron car bien sur nous avons besoin d'eux.Des revendications les salariés en auront toujours,les profits ne doivent pas aller toujours dans les
memes poches,les efforts doivent-etres partagés.Arretons de tout mettre sur le dos de la crise ou des réformes en cours,nous petits salariés,nous n'avons rien demandé et subissons.En attendant
nos charges,nos credits,l'education de nos enfants,la nourriture etc.....tout cela continue d'augmenter......C'est pour cela que nous devons toujours batailler contre nos patrons.Qui ne demande
rien n'a rien........



Lorelei 26/11/2010 23:08



C'est sur, qui ne demande rien n'a rien. Maintenant il y a l'art et la manière de demander. Taper du poing sur la table, prendre les autres pour des cons et attiser le conflit, moi ce ne sont pas
des méthodes qui me plaisent. Il est juste d'avoir un contre pouvoir mais il fait quand meme que les gens regardent un peu dans le même sens pour construire quelquechose.


Dire que le profit ne doit pas toujours aller dans la même poche, 100% d'accord.


Mais à la SNRH, ce qui serait bien c'est qu'il y ait du profit. Les gens en sont à demander alors qu'ils devraient déjà s'inquiéter en premier lieu de ce qui rentre !! C'est cela que je trouve
incroyable. Qui à la SNRH a parlé d'un échelonnement des paiements des créances salariales, qui essaye de trouver des solutions et de construire l'avenir, qui regarde dans la même direction que
les patrons pour essayer de rendre l'activité rentable ? Logiquement, les 2 candidats sous étiquette CDFT suivent les revendications du délégué Alain Bourgeois. Son dernier bulletin est sans
équivoque : faisons cracher à max les patrons, ils ne partiront jamais. Moi, j'attends autre chose d'un syndicat que des discours réducteurs et démagos et qui plus est foncièrement dangeureux.


Donc oui il a des nouvelles têtes et c'est bien. Reste à savoir ce qu'elles contiennent et les motivations qui les animent. Pour 2 d'entres elles, j'ai des gros doutes. Je vous laisse deviner
lesquelles :)



JeanGage 21/11/2010 19:42



Pourquoi sous entends tu de "belles prises de têtes" en perspective ?



Lorelei 21/11/2010 23:13



Intuition féminine.