Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 13:41

Communiqué du SIPR - Août 2010  / Extrait

 

"Bonjour à tous

 

Pour ceux qui ne sont pas au Havre en ce moment ou ceux qui n'ont pas les dernières infos.

Le 12h/12h se poursuit avec les conséquences que l'on sait sur le moral des troupes et la restriction des opérations à quatre remorqueurs (au lieu de six)

Toutefois comme la direction le dit cette rotation en 12/12 n'est qu'une solution transitoire et ne procure pas autant de "gêne" que la 15/9 que certains ont connu en 2008. (...)

"Grâce" à l'acharnement de notre DS CFDT la possibilité (qui semblait évidente) de pouvoir assurer un roulement de remorqueurs plutôt qu'un roulement d'équipage pour au moins quatre remorqueurs (et donc quatre équipages) a été exclu par la direction. Les motifs sont clairs: Monsieur le DS CFDT "jusqu'au boutiste!" affirme qu'il n'est impossible de prendre du repos à bord d'un remorqueur... sans que cela ne soit automatiquement reconsidéré comme étant du temps de travail effectif.

Autrement dit messieurs et mesdames les marins du monde entier prenez acte: il est impossible de se reposer à bord d'un navire...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ce repos risquerait d'être interrompu par une alarme! du ressac! le bruit du vent!

Il est vrai que nous sommes beaucoup mieux loti à terre (merci McDo, gare SNCF, perceuse, travaux publics etc. pour votre magnifique discrétion)

Excuser pour les formes humoristiques... Il fait bon parfois de vider son sac.

Plus sérieusement, pour la suite, une procédure en référé suspension a été déposée par la SNRH auprès du tribunal administratif de Rouen afin (une fois de plus) de retrouver notre droit à travailler dans les conditions que nous estimons NORMALES et parfaitement ACCEPTABLES...

Le jude des référés a accepté d'accorder une audience dès le jeudi 12 août prochain.

Nous espérons sincèrement un dénouement favorable.

Nous ne nous berçons pas d'illusion toutefois, si issue favorable il y a pour la SNRH et ses salariés, appel il y aura en Conseil d'Etat... qui a récemment émis un avis défavorable.

L'avenir nous dira de quoi demain sera fait.

De marin au remorquage portuaire il n'y a plus... Il y a des chauffeurs de bus (respect pour ces derniers qui font un travail tout à fait honorable)...

Bonne fin de journée à tous

 

Sincèrement

Cédric BOISSAYE

DS SIPR

Partager cet article

Repost 0
Published by Lorelei - dans opérations
commenter cet article

commentaires

moi 13/08/2010 19:09



merci pour le conseil mais j  eus donne en mon  temps


et en ce qui concerne cette "ambiance de merde"(et c est pas moi qui le dit) c est tout ce qui ressort de ce blog avec de grands discours pour  se cracher  dessus


ps:ce n est pas contre ce blog et je respecte le travail de lorelei pour celui ci



Lorelei 13/08/2010 20:13



Oui, l'ambiance est certes un peu électrique parfois mais cela reste très épisodique. En tout cas ce n'est jamais morose ou déprimant.


Je ne souhaite pas que ce blog tourne comme le forum remorquage sur celui de Marc Migraine. Le but n'étant pas de s'écharper par petites phrases assassines (même si souvent c'est dur de
résister, Alain aimant bien la provocation) mais de relater les évènements tels que vécus par 1 personne de l'intérieur de la SNRH. C'est un point de vue. Par forcément le bon. Mais
jusqu'alors je n'ai jamais douté ni eu un quelconque scrupule à travailler dans cette structure.


Par contre je ne comprends pas que des gens y restent s'ils ne s'y plaisent pas. Comme je l'ai déjà dit, on n'a une ambiance de merde que si on le veut bien.



pascal 13/08/2010 09:18



Pour le courageux "MOI".


Je vais te citer ma grand mère lorsqu'enfant, je rechinais à finir un plat qu'elle me servait: "si tu n'aimes pas cette soupe, n'en dégoûte pas les autres".


De toi à moi, si tu ne te plaîs pas dans cette ambiance de merde, rien ne te retient parmi nous, d'autres cheminées fument, mais sâche qu'elles vont plus loin en mer et que là bas parfois, de
l'autre côté de l'horizon, l'ambiance est parfois morose, mais dans ce cas il ne te reste que ta cabine et les plaisirs solitaires....



moi 12/08/2010 09:50



il est vrai que l  on ressent un tres bon esprit d equipe a la snrh on se sent comme dans une vrai famille....


ca fait peur



Lorelei 12/08/2010 16:11



Mais oui il y a un esprit d'équipe sinon on aurait tous lâché prise depuis longtemps. C'est juste qu'on a nous aussi notre Anelka.



pascal 11/08/2010 18:58



 


Notre avantage sur lui, malgré nos cursus scolaires minables par rapport au sien, c'est d'avoir ravalé
nos pulsions instinctives, celles qui poussent irrémédiablement l'espèce humaine à, entre autre,  jalouser celui qui possède plus que soi. Celles qui nous rapprochent de notre condition
animale primitive.


Je me suis depuis longtemps soustrait à ces états d'âmes et
considère depuis longtemps que ma place dans la société citoyenne me suffit telle qu'elle est et qu'il est intellectuellement acceptable que d'autres soient plus riches que moi. Je me navre
beaucoup plus et très sincèrement des vraies injustices et de la vraie misère humaine. Pour cela j'agis autant que je le peux.


Qu'un patron s'enrichisse grâce à mon travail me rassure, car
au fond il me garantira plus sûrement ma modeste existence qui me satisfait pleinement par ailleurs. Bosser pour un patron qui ne sait pas gagner du pognon me fou les vraiment
boules....


Je fréquente beaucoup les marins pêcheurs et ils ont tous
ce point en commun qui les incitent à embarquer plus facilement sur le bateau d'un patron pêcheur dur à la tâche, mais qui en pêchant bien, leur garantit de bons revenus que
l'inverse.


C'est simple à comprendre,
tellement logique et çà nous dispense de tous les baratins idéologico-intellectuelo gauchisants, qui ne mènent à rien.


C'est vrai que le simple d'esprit que je suis ne peut que se
satisfaire de choses simples, d'autant plus si elles sont bonnes pour lui.


Enfin, tant que rien n'obligera un investisseur richissime à
donner toute sa fortune à ses salariés, tout le baratin d'Alain ne demeurera que pure démagogie.


Chacun sa place.


Alain, si les fameux millions des Hollandais t'excitent tant,
essaie d'en faire autant toi même.


Tu nous rabâches que tu es intellectuellement supérieur, dont acte!! tu devrais pouvoir y arriver et ne plus nous faire C....


 


 



Alain BOURGEOIS 11/08/2010 07:28



Il n'y a pas besoin de faire de savants calculs.


Toi même tu peux le trouver, il est à porter de tes doigts, :)


Le GPMH ne subventionne pas, mais il a la possibilité légale, de prendre des parts dans la SNRH....


Je vois que dans les bureaux, vous avez une certaine délectation (partagée apparemment avec Cédric) à penser que je suis mis à pied. Alors effectivement dans ce cas je on ne peut pas vous prendre
pour autre chose que pour des vrais.....!!!


N'avez vous jamais donc pensé que si vous êtes pâyé aussi grassement c'est peut être grace au 2 700 000 Euros gagné sur le dos des marins.!!!


Allez boujoux.


 


 



Lorelei 11/08/2010 17:13



Personnellement je ne me délecte pas du tout de votre situation. J'ai juste dit que vous avez tout fait pour vous y mettre pour mieux crier ensuite à la discrimination et gonfler votre
dossier auprès de la HALDE. Technique parfaitement rodée et immuable, en place depuis quelques années maintenant. C'est pas faute de vous avoir vu à l'oeuvre. Mais espérer après
obtenir la compassion, c'est à nouveau juste nous prendre pour des cons. Ce qui finit par lasser.


Par ailleurs, en quoi suis-je grassement payée ? Ainsi vous jugez donc mon salaire éxagéré ? Pour un délégué syndical, quelle posture curieuse ! Il est de bon ton de dire en général que les
patrons sont trop payés (le grand classique) mais le dire d'une collègue, c'est rare. Vous devriez plutôt applaudir des 2 mains au nom de la CFDT une entreprise qui n'applique pas de
discrimination salariale entre les sexes. Voila qui est rare. Mais sans doute espérez vous atiser une sorte de jalousie du bord envers les sédentaires, je vous laisse à vos délires.


Surtout, je suis curieuse de savoir sur quoi vous vous basez pour juger mon salaire trop "gras" ? Sur le fait que soit une femme j'imagine...Argument aussi macho que limite. De même
connaissez vous mon niveau d'études ? quelles langues je parle? mon expérience proffessionnelle ?, voir même simplement ma fonction à la SNRH ? Vous êtes peut-être C1 et estimez être au
top de la formation dispensable mais il existe pour les sédentaires des filières universitaires tout à fait honorables elles aussi. Enfin s'il y a quelqu'un de grassement payé à la SNRH c'est
bien vous. Vous devez même avoir un taux horaire (salaire annuel / nbre d'heures effectives travaillées) largement supérieur à celui de notre président. Taux horaire bâti lui
aussi sur le dos des marins ?


Tiens, je me demande ce qu'en penserait la HALDE.



Alain BOURGEOIS 10/08/2010 22:59



Avec les 57 000 000 D'Euros (Cinquante sept millions d'Euros) accumulés sur les 20 dernières années par Kotug International BV.


 



Lorelei 11/08/2010 00:36



Ca y est tu as trouvé un nouveau gros chiffre pour impressioner la galerie. Bravo! Mais les lettres n'étaient pas utiles. On sait que tu nous prends tous pour des cons mais on sait lire les
chiffres, même les gros et ce malgé nos salaires d'esclaves.


Dis nous plutôt comment tu en arrives là, ça doit être passionnant. N'hésite pas intégrer à ta démonstration ta théorie selon laquelle le GPMH nous subventionne, ça d'aidera à attendre
plus vite ce montant . Finalement c'est sans doute grâce à ce magot que ton salaire peut t-être encore
versé tous les mois (enfin sauf mises à pied récurrentes) malgré une activité déficitaire à ce jour....Ceci explique cela....



Quelqu'un 10/08/2010 20:13



Pourquoi refuser de financer les progrès sociaux passés ?


... serait plus correct, non ?



Lorelei 11/08/2010 00:25



Lesquels ? ceux rendus possible uniquement par une situation faussée par un monopole ?Non merci. C'est pas ceux là qui crééront de la richesse demain. Ils n'existent que pour une
poignée au détriment d'un plus grand nombre.



pascal 10/08/2010 12:08



Le simple fait qu'un dialogue social existe bel et bien dans cette entreprise mais qu'il ne prend pas la forme que souhaite le DS CFDT, condamnerait tous les protagonistes de ce dialogue à la
vindicte et la diffamation ?


Eh bien, je m'oppose et m'opposerai personnellement toujours à cette forme de dictature.


Lorsque le DS CFDT démontrera qu'il oeuvre dans l'intérêt général, c'est à dire celui de tout les intervenants de ce dossier du remorquage, il sera le bienvenu dans les débats d'idées qui lient
pour l'instant le SIPR, ses membres et la direction de cette entreprise.


Pour l'instant, tout son action ne porte que sur la volonté d'aggraver les problèmes rencontrés afin de précipiter le retour au passé.


Tout son discours est passionant, mais il fait l'impasse sur le point le plus fondamentale: comment financer le progrès social sans création de richesses???


Tout tourne autour de cette cruciale question, mais il est préférable de l'occulter, avec une propagande d'un autre âge, pour ne pas travailler aux vraies solutions qui nécessitent plus de
courage et de détermination encore...


 



Alain Bourgeois 09/08/2010 20:45



Bonjour Cédric, Bonjour Pascal,


Ne cherchez pas trop dans les perles, tout est dans les décisions de justice que vous avez vous mêmes provoquez.


Un juge ne peut peut se contredire. N'est ce pas ?


Boujoux


 



Alain Bourgeois 09/08/2010 14:06



Cher Monsieur,


Je n'ai jamais dit que l'organisation du travail avait été acceptée par le SIPR, mais par le CE.


Mais votre affirmation vient s'ajouter au faisceau de preuves que nous avons sur le fait que le SIPR est bien un syndicat non indépendant de la direction de la SNRH.


Merci à vous.


Cordialement



pascal 09/08/2010 12:47



Mon cher Cédric,


Ne répond jamais à la provocation de cet individu, il joue à cela depuis son arrivée parmi nous.


Cependant, tu as fait oeuvre de bienfaisance, car si on prend au pied de la lettre la lithanie de ton interlocuteur, on y trouve pas mal de contre sens et d'écrits simplement incantatoires. Nous
allons de ce pas travailler sur ces incohérences qui à terme, discréditeront leur auteur et  la nature ""du combat de sa vie".


Relis bien tout ce qui est écrit, il y a une vraie perle qui va nous servir...


Cordialement


 



Cédric 09/08/2010 11:33



Merci Monsieur Alain pour toutes ces précisions.


Par respect pour la webmaster je ne tiens pas à utiliser ce site (fort bien tenu et très pertinent, je me répète!) pour régler mes comptes avec vous.


Toutefois je ne peux laisser vos commentaires sans suite.


L'organisation du travail actuelle a été acceptée par le SIPR, certes mais à défaut de mieux et surtout dans l'intérêt commun de sauvegarder nos emplois et d'apporter une solution provisoire
acceptable à un problème malheureusement pour nous récurrent.


Concernant mes navigations antérieures, je peux vous dire qu'elles étaient passionnantes, tant en diversité de lieux visités que de "gens de mer" et de "terre" rencontrés... Il est vrai
navigations à bord de modestes "bâtiments", à propulsion vélique certes, c'est à dire non moins exigeants et techniques que d'autres navires tels les remorqueurs. 


Vos insultes à ce sujet devrait d'ailleurs ravir beaucoup de mes collègues en poste actuellement à la SNRH, le recrutement de "voileux" n'étant pas une exception... Chercher l'erreur.


Au plaisir de vous revoir parmi nous.


Paraît il que méchante SNRH vous a encore mis à pied. C'est une chance pour vous, vous allez pouvoir de nouveau consacrer votre temps libre à vos vacances! Prévenez nous si vous souhaitez revenir
au camping du quai Joannes Couvert, nous vous organiserons un accueil privilégié.


Bien à vous


Cédric


 



Alain Bourgeois 08/08/2010 21:16



REPONSE DU SYNDICAT MARITIME NORMANDIE CFDT



Au Communiué du SIPR



Pour ceux qui ne sont pas au Havre en ce moment ou ceux qui n'ont pas les dernières infos.


Le 12h/12h se poursuit avec les conséquences que l'on sait sur le moral des troupes et la restriction des opérations à quatre remorqueurs (au lieu de six)


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


Il est vrai que Monsieur Cédric BOISSAYE n’était pas présent à la réunion de CE qui a entériné à une écrasante majorité ce rythme de travail. Il omet ou oublie de préciser que Monsieur Régis
PINEAU,son président mais aussi représentant , a émis un avis favorable à cette organisation.


Toutefois comme la direction le dit cette rotation en 12/12 n'est qu'une solution transitoire et ne procure pas autant de "gêne" que la 15/9 que certains ont connu en 2008. (...)


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


Cette organisation 15/9 tant décriée par Monsieur BOISSAYE a été arrachée par la SNRH à l’administration. Preuve que l’administration peut être conciliante. Mais , et l’administration l’a
toujours soutenue, doit faire la preuve de l’attribution différée des repos de 11 heures. Ce que la SNRH n’a jamais réussi à démontrer.


C’est aussi sur la base de cette organisation que le GPMH a donné le 25 avril 2008, l’autorisation d’opérer dans le port du Havre à la SNRH. Les modalités de l’agrément n’ont d’ailleurs jamais
été respectées depuis septembre 2008. Preuve encore que l’administration portuaire est tolérante avec la SNRH, car elle n’a jamais sanctionné la SNRH pour cela.


"Grâce" à l'acharnement de notre DS CFDT la possibilité (qui semblait évidente) de pouvoir assurer un roulement de remorqueurs plutôt qu'un roulement d'équipage pour au moins quatre
remorqueurs (et donc quatre équipages) a été exclu par la direction. Les motifs sont clairs: Monsieur le DS CFDT "jusqu'au boutiste!" affirme qu'il n'est impossible de prendre du repos à bord
d'un remorqueur... sans que cela ne soit automatiquement reconsidéré comme étant du temps de travail effectif.


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


Faux. La position du Syndicat Maritime Normandie CFDT est claire et rejoint celle de tous les salariés de la SNRH ainsi que celles du SIPR (voir les articles de presse de Août et Septembre 2009
et le plaidoyer du SIPR au Conseil d’Etat). La position est la suivante : « Il est hors de question de contraindre les marins à passer leur repos à bord et de qualifier ce temps comme
une période participant à la veille permanente ». Cette position est d’ailleurs reprise par le juge de la Cour Administrative d’Appel de Douai.


Autrement dit messieurs et mesdames les marins du monde entier prenez acte: il est impossible de se reposer à bord d'un navire...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ce repos risquerait d'être interrompu
par une alarme! du ressac! le bruit du vent!


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


De ce qui précède ci dessus cette conclusion est grotesque. Mais qu’est ce qu’en sait Monsieur Cédric BOISSAYE qui avant d’arriver à la SNRH n’avait jamais mis les pieds sur un navire aussi grand
et aussi puissant. Pour ce qui est de ces zones de navigation antérieures, je lui laisse le soin de nous apporter des précisions dans son prochain communiqué.


Il est vrai que nous sommes beaucoup mieux loti à terre (merci McDo, gare SNCF, perceuse, travaux publics etc. pour votre magnifique discrétion)


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


            Rien ne vous empêche de déménager.


Excuser pour les formes humoristiques... Il fait bon parfois de vider son sac.


Plus sérieusement, pour la suite, une procédure en référé suspension a été déposée par la SNRH auprès du tribunal administratif de Rouen afin (une fois de plus) de retrouver notre droit à
travailler dans les conditions que nous estimons NORMALES et parfaitement ACCEPTABLES...


Le juge des référés a accepté d'accorder une audience dès le jeudi 12 août prochain.


Nous espérons sincèrement un dénouement favorable.


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


Pour cette décision c’est exactement le 2ème référé suspension déposé. Le premier a donné lieu à un « non lieu ».


Si la décision ne vous est pas favorable , mais qu’elle est favorable aux salariés que vous ne représentez pas à savoir la majorité des marins, allez vous dire que le juge est un
« vendu » comme vous l’avez déjà dit pour celui du Conseil d’Etat ?


Nous ne nous berçons pas d'illusion toutefois, si issue favorable il y a pour la SNRH et ses salariés, appel il y aura en Conseil d'Etat... qui a récemment émis un avis défavorable.


L'avenir nous dira de quoi demain sera fait.


Réponse du Syndicat Maritime Normandie CFDT :


Pour information on interjette appelle d’une ordonnance de référé suspension devant la Cour Administrative d’Appel et non devant le Conseil d’Etat. Je vous pardonne vos lacunes en droit
administratif ainsi d’ailleurs qu’en Droit Maritime et Droit Syndical.


Lacunes qui vous servent bien : n’avez vous pas été nommé DS alors que vous aviez moins d’une année d’ancienneté dans la boîte ?


De marin au remorquage portuaire il n'y a plus... Il y a des chauffeurs de bus (respect pour ces derniers qui font un travail tout à fait honorable)...


Réponse du Syndicat Maritime N